En cette fin d’année 1980, les ostréiculteurs bretons vivent la fin d’une décennie qui vient de les frapper durement.
En effet, en 1970 puis en 1979 deux épizooties ont pratiquement anéantis les parcs d’huîtres plates. Le Morbihan qui produisait plusieurs milliers de tonnes d’huîtres plates perd la totalité de sa production. Dans les chantiers ostréicoles c’est la désolation.

L’ « ostréa édulis », l’espèce d’huître plate la plus connue et la plus consommée depuis les temps les plus lointains était menacée d’éradication totale. Heureusement quelques géniteurs parviennent à résister. Les ostréiculteurs les bichonnent sur quelques bancs de la baie de Quiberon. Ils y capturent du naissain sur des coquilles de moules et les sèment ensuite en eau profonde. Pour parvenir à sauver cette mince production, les éleveurs doivent restreindre les densités d’huîtres au m2 et éviter les manipulations.

La confrérie des Chevaliers de l'Huitre

En attendant de voir l’huître plate de nouveau proliférer, les professionnels font venir du naissain d’huîtres creuses japonaises du bassin d’Arcachon « crassostrea gigas » qui s’acclimate très bien sur les côtes bretonnes.

C’est une révolution complète des méthodes de travail qui s’opère alors. Les tables ont été posées sur l’estran et les naissains sont mis en poches. En quelques années, la production d’huîtres bretonnes a retrouvé ses capacités anciennes avec des produits différents. En 2005 ce sont 22 000 t d’huîtres creuses et 200 t d’huîtres plates qui y ont été produites.

C’est en 1982 que la Confrérie des Chevaliers de l’Huître de Bretagne a été créée à Vannes, à l’initiative de professionnels de l’ostréiculture et de gastronomes afin de défendre l’huître menacée de disparition sur nos côtes. Elle a pour but la promotion de l’huître creuse de Bretagne sud tant en France qu’à l’étranger. Son Conseil Magistral est composé de 11 membres dont 6 ostréiculteurs. Depuis 1982 elle a accueilli dans ses rangs plus de 800 personnes réparties sur les 5 continents. Parmi les intronisés, on rencontre des personnalités du monde politique, des médias, du sport, du spectacle, de la gastronomie et du tourisme.

La Confrérie organise tous les 2 ans son chapitre solennel le 2ème samedi de septembre sur le Golfe du Morbihan. Son chapitre est renommé pour le banc d’huîtres des ostréiculteurs offert à bord d’un bateau et où chacun s’en donne à cœur joie pour lancer les coquilles- vides bien sûr- par dessus bord.

Par ailleurs chaque année, elle participe à une manifestation de bienfaisance destinée à récolter des fonds pour la SNSM . La Confrérie est membre du Club des Plus Belles Baies du Monde dont le siège mondial est à Vannes, association reconnue par l’UNESCO.

Confrérie des Chevaliers de l'Huître de Bretagne - © 2013 www.annuaire.confreries.org